L’URBSFA continue pleinement à travailler à la réalisation de son plan en 11 points, qui doit lui permettre d’être une organisation de football professionnelle, forte, transparente, indépendante et tournée vers le futur. Comme déjà annoncé, l’URBSFA continue à communiquer de façon régulière concernant l’état d’avancement de différents points du plan. Voici un nouvel update de notre CEO Peter Bossaert.

L’URBSFA a le plaisir d’annoncer que Kris Wagner est le nouveau Procureur fédéral

  • Durant la séance du 18 décembre 2018, le Comité Exécutif de la Fédération Belge de Football a approuvé la nomination de Kris Wagner en qualité de Procureur fédéral.
  • Kris Wagner a étudié le droit et la philosophie, notamment à Harvard, et est avocat depuis 1995.
  • Peter Bossaert, CEO de l’URBSFA : « Nous nous réjouissons réellement de la venue de Kris Wagner en tant que Procureur fédéral. Un Parquet UB fort est essentiel et avec l’arrivée de Kris Wagner, nous avons réussi à attirer une sommité juridique, qui présente tous les atouts pour faire un excellent Procureur fédéral. »
  • Kris Wagner, Procureur fédéral : « Un mécanisme disciplinaire sportif performant est essentiel afin de créer un cadre qui permet à notre football de s’épanouir. En ma qualité de Procureur fédéral, je m’efforcerai chaque jour d’être compréhensif quand je le pourrai et inflexible quand je le devrai, en n’oubliant jamais que le Parquet UB, en tant qu’une des instances disciplinaires de l’URBSFA, doit rester constamment au service de notre sport. »

L’URBSFA décide à l’unanimité de réinvestir l’excellent résultat financier 2018 dans l’avenir du football

  • L’URBSFA s’attend à réaliser un excellent résultat financier en 2018 d’environ + 8 millions d’euros (en ce compris le résultat de la Coupe du Monde 2018) et le 18 décembre 2018, le principe important de réinvestir cet excellent résultat dans l’avenir de notre football et dans le plan en 11 points a également été accepté à l’unanimité.
  • Nous avons ainsi créé une marge budgétaire destinée à investir pour continuer à professionnaliser notre Fédération et mener des projets nécessaires liés à l’arbitrage, la digitalisation de l’URBSFA, le renforcement de nos instances disciplinaires, le développement futur du football féminin, l’encadrement des équipes nationales ainsi que la modernisation de nos infrastructures. La Conséquence en est que le Comité Exécutif, dans une année sans revenus de grands tournois, est tombé d’accord à propos d’un résultat négatif pour 2019 d’environ 3,8 millions d’euros.

Les nouveaux statuts et le nouveau règlement de fonctionnement ont été définitivement validés, en mettant fortement l’accent sur le respect des règles de bonne gouvernance

  • Le Comité Exécutif a aussi définitivement approuvé les nouveaux statuts et le nouveau règlement de fonctionnement de l’URBSFA. Il s’agissait d’une priorité absolue du plan en 11 points de l’URBSFA et cela constitue une étape très importante dans l’application des règles de bonne gouvernance.
  • Ces modifications concernent notamment une séparation claire entre le rôle stratégique du Conseil d’Administration et la gestion opérationnelle de l’URBSFA par le management afin d’éviter d’éventuels conflits d’intérêts.
  • Par ailleurs, les mandats des administrateurs ne pourront désormais être renouvelés que deux fois tout au plus, ce qui porte leur durée maximale à douze ans. Il est également prévu que le Conseil d’Administration, qui se constitue de dix personnes, compte au moins une femme.
  • En plus du contrôle annuel externe relatif à la bonne gouvernance, le Conseil d’Administration devra également s’évaluer chaque année et le rapport de son fonctionnement sera publié sur le site internet de l’URBSFA.

Peter Bossaert, CEO de l’URBSFA : « 2019 sera l’année du changement et du renouveau pour le football belge. Avec l’approbation du principe budgétaire de réinvestir les bénéfices de 2018 au profit de la concrétisation du plan en 11 points, la nomination de Kris Wagner en tant que nouveau Procureur fédéral et la validation des nouveaux statuts, avec une attention maximale portée aux règles de bonne gouvernance, nous avons à nouveau posé des bases solides. 2019 verra l’URBSFA continuer à changer pour devenir une organisation de football professionnelle, forte, transparente, indépendante et tournée vers le futur. »